L’écologie au centre du programme

Rodez citoyen Rodez citoyen

Retrouvez l’article de la Dépêche du 23 juin 2020 d’Alexis Bargallo :

Rodez Citoyen porte un programme écologique. Un programme qui se base sur quatre piliers importants qui sont, les transports, les énergies et l’eau, les circuits courts, et la végétalisation du centre-ville.

“Le maire sortant, monsieur Teyssèdre, qui s’est découvert une âme d’écologiste ces derniers jours, dit qu’il a reçu le prix national de la biodiversité. Ce n’est pas vrai, il ment aux Ruthénois, affirme Matthieu Lebrun, tête de liste de Rodez Citoyen. Depuis la création de ce prix en 2010, vous ne trouverez Rodez nulle part au palmarès.”

Rodez Citoyen souhaite mettre donc l’accent su r l’écologie notamment à travers les transports. “On souhaite agir sur trois leviers, les transports en commun, le covoiturage et les mobilités douces, insiste Matthieu Lebrun. On veut donc la gratuité des transports publics, construire enfin les parkings relais promis en 2011 avec des navettes gratuites, structurer et encourager le covoiturage, assurer la continuité des pistes cyclables et créer une zone à l’hypercentre à 20 km/h où les piétons et les vélos seront prioritaires.”

Concernant l’énergie et l’eau, Rodez Citoyen souhaite lancer “un grand programme de rénovation thermique de tous les logements du parc HLM, des bâtiments publics et de l’habitat privé, continue Marion Berardi. Cette mesure est présente depuis le début du projet, mais après la crise du Covid-19, elle nous semble prioritaire dès le début du mandat. On mettra également en œuvre la gratuité des premiers mètres cubes d’eau vitaux et on supprimera l’abonnement. C’est une mesure de solidarité.”

Opposés au projet de Bourran II, Marion Berardi, Matthieu Lebrun et leur équipe ” veulent stopper l’étalement urbain et réinstaurer des milieux naturels et agricoles ” autour de Rodez.

Les craies de la discorde

Les colistières de Christian Teyssèdre ont été révulsées par les “messages politiques” imputées à Rodez Citoyen. Depuis vendredi, des messages de soutien à ce dernier parti et tracés à la craie, parsèment des escaliers ou des trottoirs de la ville. “Ceux qui salissent la ville, salissent les Ruthénois”, explique Monique-Herment Bultel. “Ils contreviennent à la loi. Ce n’est pas notre façon de faire de la politique, quand on est candidats et élus”, ajoute pour sa part Sarah-Vidal. “On s’organise pour avoir une ville propre et sécurisée et voilà qu’ils dégradent l’espace public”, souligne Martine Bezombes, en montrant la nouvelle aire de jeux à Gourgan.

D’après nos informations, la mairie de Rodez a porté plainte pour ces dégradations. Rodez Citoyen ne revendique pas ces messages.

https://www.ladepeche.fr/2020/06/23/lecologie-au-centre-du-programme,8944919.php?fbclid=IwAR2ATlNwu7dH0-2hOKAd7ItebpuxYTy31tcG7PLInpamfWlmZMnn7Drj0YM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *