Rodez. Quelles priorités pour le budget de la Ville ?

Retrouvez l’article d’ ADN du 3 novembre 2020

Le Conseil Municipal de Rodez s’est réuni ce lundi 2 novembre pour débattre des orientations budgétaires du futur budget de la commune.

« La traduction du programme de campagne » : c’est ainsi qu’a été présenté le premier projet de budget de la nouvelle équipe de Christian Teyssèdre lors du conseil municipal de ce lundi 2 novembre. Des orientations qui n’ont pas été votées par les sept élus d’opposition…

« Le budget s’inscrira dans la continuité de la maîtrise des dépenses de fonctionnement, de la réduction de la dette et de la stabilité fiscale »

Halle couverte et végétalisation ?

Christophe Lauras, maire-adjoint en charge des Travaux et de l’Environnement, a présenté les grands projets d’investissement pour 5 années à venir,  pour lesquels « végétalisation, sécurisation et amélioration du cadre de vie » seront les priorités.

Parmi les équipements les plus marquants, on retrouve la transformation du stade Paul Lignon (lire notre article du 1er octobre), la réalisation d’une Halle Couverte à propos de laquelle une étude de la Banque des Territoires est attendue rapidement (lire aussi notre article du 12 juillet), un nouveau boulodrome route de Vabre avec remplacement de l’ancien situé près de Polonia par un nouveau gymnase, ou encore la rénovation de l’Amphithéâtre (lire notre article du 8 mai).

« Saint-Cyrice sera bien à double-sens »

Comme lors de la campagne municipale, les élus de la majorité affirment vouloir « végétaliser » Rodez tout en développant des circulations douces : « on fera la trouée verte rue Béteille avec la restructuration de l’école Flaugergues, on terminera la transformation du quartier du Faubourg et l’aménagement de l’avenue Victor Hugo, et on aménagera comme promis la rue Saint-Cyrice à double-sens...».

Parmi les autres projets rapidement évoqués (et dont la liste ici n’est pas exhaustive), on trouve également la rénovation de l’école Ramadier, des travaux sur la Médiathèque, la finalisation de l’esplanade du parking Foch (« avant Noël ») et du Sacré-Cœur, le développement de la vidéoprotection ou encore la restauration de l’église Saint-Amans, une dépense qui n’était pas prévue au programme : « on constate une dégradation du patrimoine liée au climat et à un défaut de construction de la charpente… » a justifié Christophe Lauras.

Rodez Citoyen propose de « revoir les priorités » au regard de la crise

Des orientations budgétaires qu’ont peu goûté les quatre élus du groupe Rodez Citoyen, qui ont décidé de voter « contre », regrettant notamment « qu’aucune ligne ne soit fléchée en direction de la crise sanitaire »…

« A quoi servira une superbe halle couverte si les commerces ne survivent pas ?
A quoi serviront un gymnase flambant neuf ou un stade confortable si nombreux sont ceux ont perdu leurs emplois ne peuvent s’en payer l’entrée ?
Notre rôle est de soutenir le monde économique et associatif de notre territoire pour amoindrir l’impact de la crise ! »

(Alexis César, Rodez Citoyen)

Les élus Citoyens ont également regretté la baisse des effectifs municipaux (« On passe de 441 agents à 392, soit une baisse de 11% ») et l‘absence de calendrier précis sur les réalisations annoncées (« prévoyez-vous pour ce mandat encore d’attendre la fin du mandat pour en mettre plein la vue ? »).

La droite s’abstient

Si Serge Julien a expliqué « approuver la prudence sous laquelle a été placée ce budget en raison de l’année 2021 qui s’annonce remplie d’incertitudes », il regrette une nouvelle fois que la majorité n’ait pas fait davantage en termes d’investissement « avant cette crise » : « la capacité d’emprunt de la commune et les taux pratiqués l’auraient permis ! ».

@ADN12
« J’ai aussi été échaudé par les mandats précédents, avec des projets annoncés et repoussés d’années en années. Là encore, il n’y a aucune garantie sur l’échéancier des projets… »

(Serge Julien, élu Rodez Ensemble Autrement)

Les trois élus du groupe de droite au sein du conseil ont choisi de s’abstenir sur ce budget primitif. Le vote du budget définitif interviendra d’ici deux mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *