Travail de Rodez Citoyen (Matthieu Lebrun) en conseil d’agglo

Matthieu Lebrun est le seul élu Rodez Citoyen en Conseil de Rodez Agglomération.

Au cours de ces six années de mandat, il est intervenu en conseil pour proposer :

  • Une amélioration du fonctionnement du Conseil d’Agglomération afin de faire vivre un véritable débat démocratique au sein de l’assemblée des élus (absence de débat, conditions de préparation des conseils, humiliations et manque de respect…)
  • Qu’une réelle collaboration entre l’agglomération et les territoires ruraux voisins soit mise en œuvre ;
  • La création d’un CIAS dont les compétences iraient au delà de celle liée à la gestion du Centre d’Hébergement d’Urgence
  • Que le budget de l’agglomération serve le quotidien des grands Ruthénois, s’interrogeant sur la pertinence du Tour de France à Rodez, de certains projets de grands investissements… 
  • Que le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) soit présenté aux habitants de l’agglomération pour avis et propositions ;
  • Que les habitants soient informés et associés au changement de leur quartier concernant le projet de la nouvelle Université ;
  • Que soit facilité l’accès aux services de la Maison de Santé du Faubourg aux populations résidant dans le quartier Saint Eloi.

Matthieu Lebrun a soutenu les acteurs locaux en matière d’actions culturelles :

  • En approuvant une subvention enfin renforcée à l’association OC Live reconnaissant ainsi le rôle majeur que cette association occupe dans le domaine de la vie culturelle locale.

Il a déploré que :

  • la politique budgétaire soit uniquement guidée par la politique d’investissement et des grands travaux, interrogeant sur la pertinence de la priorisation des projets : Parc des expos, Tour de France, Zone d’activités, Combarel,..
  • les charges de fonctionnement soient obsessionnellement réduites,
  • les remboursements d’emprunts soient anticipés, privant ainsi la collectivité de moyens.

Matthieu Lebrun a défendu la liberté de la presse.
Lorsque dans la presse nationale, on a pu lire « la liberté de la presse broie du noir au Musée Soulages », il a reproché au Président de l’agglomération de ne pas respecter la liberté d’expression des journalistes de France 3 Quercy Rouergue : sans presse libre, il n’y a pas de démocratie.

Matthieu Lebrun a exprimé son désaccord ou voté contre des délibérations. Voici les points concernés dans les différents domaines d’activités et de compétences de Rodez Agglomération.

LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

  • Zone d’activité de Malan : Absence de concertation avec les acteurs économiques et de réflexion sur les impacts de cette création sur les commerces locaux, sur l’infrastructure routière et ses conséquences sur l’environnement naturel et social,
  • Parc des expositions : Etude de faisabilité hors sol, inadéquation de ce type d’équipement à l’échelle d’un territoire comme l’Agglo de Rodez, désuétude de ce type d’équipement, aucun intérêt clairement manifesté par le monde économique (Chambres consulaires), coût d’investissement inflationniste (26 Millions d’euros), délégation de service public à un privé….


LA POLITIQUE DE LA VILLE, LE CONTRAT DE VILLE ET LE CONTRAT LOCAL DE SANTE

  • La diminution de 50 % des subventions attribuées aux associations Habitats Jeunes (FJT) du Grand Rodez et au CLAJ (Comité pour le Logement Autonome des Jeunes) ;
  • Retrait de l’Agglomération de la Mission locale d’Aveyron : économie de 80 000 euros et limitation de la politique jeunesse aux seuls quartiers concernés par la politique de la Ville
  • Le non engagement dans la mise en œuvre de la Maison des Ados départementale
  • L’arrêt du financement de l’auto-école sociale et de la plate forme Mobile Emploi.
  • Il a déploré que le Président de l’Agglomération n’ait pas mis en oeuvre la politique de prévention de la délinquance et de la sécurité. En effet, il n’a pas animé le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) : celui-ci n’a pas réuni une seule fois les élus pourtant désignés en conseil municipal au cours des six dernières années.
  • La limitation des actions de prévention aux seuls territoires de la politique de la Ville (Contrat local de santé),
  • Une réflexion politique avant tout guidée par la création d’équipement (Maisons de Santé Pluri disciplinaires), sans se questionner sur les conditions de l’appropriation de cet équipement par les habitants concernés, notamment sur le secteur de St Eloi Ramadier (problématiques de mobilité, de santé des femmes…)

LES EQUIPEMENTS CULTURELS ET SPORTIFS D’INTERÊT COMMUNAUTAIRE

  • La décision de privatiser la gestion du Centre équestre et du Parc de Combelles car cet équipement public de territoire, cet espace naturel était plébiscité par des milliers de grands ruthénois.
  • L’absence de politique culturelle coordonnée : pas de projet culturel co-construit avec les acteurs culturels du territoire malgré la convention scène nationale et une attribution arbitraire des subventions aux acteurs culturels locaux  
  • Des moyens culturels essentiellement fléchés sur le Musée Soulages.
  • L’absence de réflexion sur le devenir du pôle muséal consécutive la création de l’Etablissement Public de Coopération Culturelle.
  • Le projet d’abandonner l’équipement de La Baleine en y implantant l’Ecole de la 2ème chance.

LA COLLECTE DES DECHETS

  • Réduction du nombre de déchetteries sur la zone de l’agglomération.


    LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT ET DU CADRE DE VIE

  • Des moyens financiers insuffisants pour mettre en œuvre les objectifs ambitieux fixé par le Plan Climat.
  • La décision unilatérale de confier en délégation de service public le service de l’assainissement collectif à l’entreprise VEOLIA EAU au mépris du positionnement des groupes de travail d’élus qui avaient été missionnés pour y réfléchir.

One thought on “Travail de Rodez Citoyen (Matthieu Lebrun) en conseil d’agglo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *