Lutte contre le gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire représente en France 10 millions de tonnes chaque année. Ce gaspillage est un des axe majeur de la transition écologique voulu par notre liste. Afin de lutter contre ce gaspillage, nous devons mettre en place des actions ambitieuses et cohérentes.

C’est pourquoi Matthieu Lebrun, Marion Berardi et les colistiers de Rodez Citoyen ont décidé de signer la charte proposée par Too Good To Go et d’inclure dans leur projet des mesures anti-gaspi !

Premier axe de travail, les cantines et la cuisine centrale,  véritable cœur de la production des repas pour les écoles publiques ruthénoises, elle produit chaque jour 1 300 repas. C’est pourquoi nous souhaitons travailler main dans la main avec ses agents, afin de mettre en place un grand projet de Cantine Zéro Déchet, en améliorant la qualité des repas mais aussi la production de ceux-ci. Les mesures de lutte contre le gaspillage ci-dessous deviendront obligatoire dans chaque école. Les agents du service Éducation auront pour mission de développer de nombreuses actions de lutte contre le gaspillage alimentaire, afin d’adopter de manière durable, des comportements écologiquement responsables pour préserver notre planète.

L’amélioration de la qualité des repas

Aujourd’hui, la cuisine centrale respecte la préconisation du gouvernement de 20% de produit bio dans les menus. Mais nous devons aller plus loin ! L’installation de maraîchers au sein d’une ceinture verte permettra d’augmenter la quantité de produits bio, locaux et respectant la saisonnalité alimentant la cuisine centrale.

Les agents seront formés afin que tous les repas puissent être entièrement cuisinés sur place et respecter ses trois conditions.

Les temps de restauration devront devenir agréable et ludique

Les salles et les ambiances de restauration sont aussi très importantes. Les enfants et les professionnels devront être impliqués dans la démarche afin de développer une prise de conscience éco-citoyenne de leurs habitudes alimentaires et de leur permettre de gagner en autonomie et en responsabilité.

Chaque enfant sera impliqué en participant à la vie du repas mais aussi à la préparation de celui-ci. Les classes pourront ainsi assister et participer sur des temps prévus, à la préparation des repas par la cuisine centrale.

De plus, ils pourront décider eux-mêmes les portions servies dans le respect des recommandations définies par le Groupe d’Étude des Marchés en Restauration Collective et de Nutrition (GEMRCN). La baisse du volume des déchets sera communiquée chaque jour aux élèves grâce à la mise en place de pesées régulières. La séparation des aliments (sauces, légumes) et la disposition réfléchie de ceux-ci, permettront de réduire les quantités d’aliments laissées dans les assiettes.

Le gaspillage alimentaire a aussi lieu en dehors des cantines

Les actions menées devront se poursuivre en dehors des cantines afin de sensibiliser aussi les adultes. C’est pourquoi nous soutiendrons toutes les actions locales de lutte contre le gaspillage alimentaire à l’aide d’un budget municipal dédié.

Nous organiserons également un grand événement annuel de sensibilisation au gaspillage alimentaire. En encourageant la consommation locale, la fréquentation des marchés mais aussi en proposant des ateliers de cuisine anti-gaspi.

Et les professionnels ?

Les commerçants et restaurateurs seront aussi encouragés à participer à cette lutte, en mettant en place avec eux des solutions simples de lutte contre le gaspillage, en généralisant les doggy bag dans les restaurants, mais aussi en travaillant sur la réduction des invendus ou la réutilisation de ceux-ci.

Aujourd’hui les moyennes et grandes surfaces de plus de 400 mètres carrés ne peuvent plus rendre les invendus alimentaires impropres à la consommation et doivent les donner à des associations, mais que fait-on des petits commerçants ? Une collecte de ces invendus sera mise en place en partenariat avec les associations afin de les réutiliser le jour même ou le lendemain.

Illustration tête d’article Animation “gaspillage alimentaire”, Belfort, 9 Apr 2016 – Wikimédia Commons

3 thoughts on “Lutte contre le gaspillage alimentaire

  1. Grand événement annuel de sensibilisation au gaspillage alimentaire donc sans doute une grande disco soupe, généralisation des doggy bag dans les restaurants, collecte de ces invendus auprès des petits commerçants.. Super programme pour réduire nos déchets et les invendus!

  2. C’est exactement ce que nous, parents d’élèves du conseil d’école Foch demandons depuis 3 ans ! Une réflexion globale concernant la production de la cantine !
    Quelle belle initiative, bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *